2015_Airstar_Aerospace_Dirigeable_Aerolifter_s

AIRSTAR AEROSPACE, ACTEUR MAJEUR DU PROJET AÉROLIFTER

Airstar Aerospace fait partie d’un consortium d’entreprises dont les autres partenaires techniques sont Echoforêt, Solution F, l’ONERA (Centre français de recherche aérospatiale) et le FCBA (Institut Technologique Forêt Cellulose Bois-construction Ameublement). Le but est de développer un nouveau moyen écologique et économique pour débarder le bois en montagne et sur des terrains accidentés.

La solution : AéroLifter.

AéroLifter est un produit unique mettant en œuvre un système hybride entre un dirigeable et un ballon captif. Il s’agit en effet d’un dirigeable électrique et filoguidé, complètement innovant. Il est gonflé à l’hélium et sera capable de transporter jusqu’à près de 2 tonnes de bois.

AéroLifter est financé par FUI (Fonds Unique Interministériel) à hauteur de 45 %. Il s’agit d’un projet labellisé par l’État, qui fait partie des programmes sélectionnés dans le cadre du plan transport de demain de la “Nouvelle France Industrielle”.

AéroLifter


Caractéristiques techniques

  • Volume : 5000 m3
  • Charge utile : 1,7 tonne
  • Déploiement : 1 jour
  • Rayonnement de 2 km autour de sa base de départ, soit 1200 ha
  • Vitesse d’environ 10 m par seconde

POINTS FORTS D’AÉROLIFTER

une solution de levage plus économique et écologique que les solutions actuelles (camion et hélicoptère)

Une solution plus économique…

  • Coûts opérationnels faibles
  • Maintenance réduite

… et plus écologique*

  • Haut rendement énergétique : 85 % de rendement grâce au moteur électrique
  • Récupération énergétique grâce au filoguidage
  • Permet une forme de coupe du bois en “clairière”, qui est plus favorable aux fôrets

* Par rapport aux solutions actuelles que sont le transport par hélicoptère et par poids lourd.

COMMENT ÇA MARCHE ?

FILOGUIDAGE ET DIRIGEABLE HYBRIDE

Le ballon filoguidé, sans pilote, fonctionne tel un téléphérique inversé. Maintenu à un câble, et grâce à son enveloppe remplie d’hélium, le ballon monte naturellement au point haut pour y prendre une grume de bois. Il est ensuite tiré par un treuil situé plus bas, à plusieurs centaines de mètres de distance, qui ramène le ballon à proximité d’une voie facilement accessible pour son transport.